CONDUIRE LA CLASSE

  1. #1
    أبو ياسر

    أبو ياسر مدون نشيط

    cONDUIRE LA CLASSE

    La plupart des grands spécialistes de la recherche en éducation ont tenté d'élaborer des modèles de l'enseignement efficace. L'efficacité d'un modèle suppose que l'enseignant en partage la théorie implicite. Il n'est donc pas question ici de développer un modèle. Nous nous bornerons à quelques conseils communément admis.
    Votre séquence (activité, leçon, unité didactique) ne pourra être efficace que si elle est une réponse.



    « Toute leçon doit être une réponse »Dewey.

    C'est-à-dire qu'elle doit répondre à un besoin. Nous n'apprenons que ce qui répond auxproblèmes que nous nous posons.


    DÉMARCHE POSSIBLE.

    1.1. Présentation, lancement de la séquence
    -Proposer une situation problème dans laquelle la poursuite de la tâche impose de surmonter un obstacle. C'est cet obstacle qui justifie l'objectif de votre cours.
    - Mettre les élèves en projet de surmonter cette difficulté.
    - Communiquer de façon très brève les objectifs. - Tester les connaissances des élèves, sur le sujet. - Structurer ces connaissances. - Procéder par petites étapes à un rythme rapide. - Accompagner la présentation de questions visant à contrôler la compréhension. - Souligner les aspects les plus importants. - Fournir suffisamment d'illustrations et d'exemples. - Fournir des démonstrations et des modèles.
    1.2. Pratique guidée
    - Guider les élèves dans les premières applications. - Poser de nombreuses questions et donner des exemples ouverts (avec le recours de matériaux divers). - Ne poser que des questions directement reliées aux nouveaux savoirs ou savoir-faire appris. - Contrôler la compréhension en évaluant les réponses fournies ou les comportements observés. - En cas de difficulté, faire parler l'élève sur sa manière de résoudre la tâche : "Dis-moi comment tu fais ? Qu'est-ce que cela signifie pour toi ? Qu'est-ce que tu vois?..." - Favoriser le travail en petits groupes (2 ou 3). - S'assurer de la participation de chaque élève. - Fournir des suggestions pendant les applications. - La pratique guidée s'arrête quand l'élève peut travailler seul avec suffisamment d'assurance.
    1.3. Correction
    - Les réponses correctes des élèves peuvent être suivies d'une autre question ou d'une brève reconnaissance du caractère correct de la réponse (par ex. : "C'est juste"). - Les réponses correctes mais hésitantes doivent être suivies d'un : "C'est juste. parce que…". - Les erreurs de l'élève doivent être l'indication d'un besoin d'applications supplémentaires. - Déceler chez les élèves les erreurs systématiques. - Essayer d'obtenir des élèves des réponses complètes. - Les corrections peuvent inclure une procédure de soutien, (simplification de la question, Indications pour faire avancer), des explications, des révisions, un rappel de la procédure ou un ré-enseignement des dernières étapes. - Les encouragements sont plus efficaces s'ils sont spécifiques plutôt que généraux.
    1.4. Pratique indépendante
    - Programmer un nombre suffisant d'exercices à effectuer individuellement. - La pratique indépendante doit être étroitement reliée au contenu ou aux objectifs enseignés. - Les élèves doivent être avertis quand le travail individuel est contrôlé. - L'enseignant supervise activementle travail individuel dans la mesure du possible.
    1.5 Retour à la situation problème de départ

    - Les élèves doivent être en mesure de franchir l'obstacle.
    - L'évaluation doit permettre de le confirmer
    En résumé
    . Mettre les élèves en situation de projet, créer la motivation.
    . Organiser la participation des élèves, varier les rythmes.
    . Multiplier les travaux ( pour apprendre efficacement les élèves ont besoin d’agir, de manipuler, de s’entraîner, d’être actifs).
    . Suivre avec attention l’activité des élèves, soutenir, aider.
    . Evaluer les résultats.


    QUESTIONS A SE POSER OU A POSER A VOS COLLEGUES


    L’efficacité d’une conduite de classe dépend de la capacité de l’enseignant à organiser, communiquer, motiver, gérer un ensemble de phénomènes relationnels. Voici une série de questions à méditer.

    IL N’Y A PAS DE REPONSES TOUTES FAITES.

    Interrogez vos collègues et le conseiller d’éducation (le proviseur, le sous directeur des études) qui vous feront bénéficier de leur expérience et fixez-vous des règles.

    SUR LA COMMUNICATION ORALE

    Les échanges collectifs • En début d'année est-ce que vous apprenez rapidement le nom et le prénom des élèves ? • Les tutoyez ou les vouvoyez-vous ? • Faites-vous attention à votre voix ? • Comment gérez-vous les interventions orales des élèves ? • Est-ce que vous avez des techniques verbales pour les valoriser ? Les échanges élèves-élèves • Qu'est-ce que vous estimez tolérable ? • Comment intervenez-vous dans les autres cas ? Les échanges professeur - élève • En cas de travail individualisé, répondez-vous au cas par cas ou bien dans un certain ordre ? • Acceptez-vous de répondre à une demande avant la mise au travail de tous ou bien la mettez-vous provisoirement de côté ? • Est-ce vous qui vous déplacez ou bien l'élève ? • L'échange a-t-il lieu a voix haute ou à voix basse ? le corps • Réagissez-vous à des attitudes corporelles décontractées (élèves appuyés aux murs, pieds sur les chaises….) ? • Acceptez-vous qu'ils gardent leur anorak ou leur couvre-chef ? Les déplacements • Comment gérez-vous les entréeset les sorties de la salle de classe ? • Comment gérez-vous les déplacements dans la salle ? • Autorisez-vous les sorties en cours d'heure ? • Les élèves ont-ils le droit de sortir de la salle quand vous les avez deux heures ou plus ? La présence : • Comment réagissez-vous quand un élève arrive ,en retard ? • Comment réagissez-vous quand un élève rentre sans frapper ? • Comment réagissez-vous aux absences longues d'élevés ? • Comment réagissez-vous aux absences perlées ou sélectives ? Les règles de politesse • Avez-vous un code établi ? Le conflit en classe avec un élève • Comment résolvez-vous le problème ? • Gardez-vous l'élève en fin d'heure pour un entretien ? Le conflit avec un groupe d’élèves ou la classe • Quel type de solution choisissez-vous ? SUR LA GESTION DE LA CLASSE.



    Les groupements • Selon quels critères groupez-vous les élevés en début d'année ? • Comment disposez-vous les tables dans la salle ? • En fonction de quelle activité ? Les mises au travail • A quel moment remplissez-vous les différents registres (cahier de ****e ou feuilles d'absences) ? • Ces tâches sont-elles déléguées à des élèves ? • Vous *******ez-vous des registres administratifs d'absence ou bien jugez-vous utile d'en avoir un qui vous soit personnel ? • Quel moment choisissez-vous pour faire des communications qui ne concernent pas directement le cours ? Le matériel de l'élève • Quel matériel demandez-vous ? Pourquoi ? • Faites-vous des vérifications de matériel ? Quand ? • Que faites-vous pour que les élèves sortent vite leur matérielen début de cours ? Le matériel de 1a salle • Faites-vous vous-même les tâches matérielles quotidiennes (tableau à essuyer, chaises à ranger, papier à ramasser) ? • Déléguez-vous ces tâches ? Selon quelles règles ? L'évaluation • Avez-vous un système d'explication et de justification des notes que vous mettez? • Acceptez-vous de revenir sur une erreur d'évaluation que vous avez commise ? Le travail hors classe (devoirs à domicile) • Comment vous assurez-vous qu'il est fait ? • Que faites-vous quand il n'est pas fait ? • Vous astreignez-vous à rendre les travaux dans des temps déterminés ? • Prenez-vous des mesures si les notes de leçons sont régulièrement au-dessous de la moyenne ? • Intervenez-vous dans les couloirs ? Dans la cour ? Devant l'établissement ? • Intervenez-vous auprès d'élèves que vous n'avez pas en classe ?

    Le guide de questionnement présenté dans cette page est extrait de :

    MAFPEN. Académie de Lyon, Aider un débutant dans les métiers de l’enseignement, Lyon. 1991.


    UTILISER LES ********S INSTITUTIONNELS

    3.1.Le cahier de ****es de la classe
    C'est le Journal ou l'agenda de la classe. Il sert de référence pour les membres de l'équipe éducative, les élèves, l'administration et le corps d'inspection, doivent y apparaître, sous une forme accessible à tous, les activités échelonnées dans le calendrier :
    - progression dans l'étude ;
    - titres des leçons traitées, sujets et activités des travaux dirigés ;
    - énonces des contrôles (interrogations, devoirs, compositions);
    - indication des tâches effectuées par les élevés
    - énoncé des travaux à faire à la maison.
    Ces Informations constituent des éléments indispensables pour renseigner :
    - un élève qui désire vérifier qu'il n'a pas pris inexactement le ****e d'un devoir ;
    - un élève qui a dû s'absenter ;
    - un suppléant qui prendra la classe en charge, en cas d'absence du professeur

    - l'administration et l'Inspecteur sur la marche de l'enseignement dans une classe déterminée.
    Sans en faire un journal analytique de la vie de la classe, on y verra un ******** justificatif fort précieux de l’activité du professeur et le support essentiel du dialogue entre les partenaires du système éducatif.

    3.2 Le contrôle des absences
    Le professeur prend en charge le groupe dans la salle de classe, dans l’atelier, dans tout lieu qui devient lieu d'enseignement et quelquefois hors de 'établissement. La participation (ou la non-participation) des élèves à toutes les activités prévues à l'emploi du temps ou organisées par le professeur, doit être connue des familles qui confient leur enfant à l'institution.
    L'obligation, pour l’enseignant de vérifier la présence des élèves au cours est motivée :
    • par sa responsabilité juridique ;
    • par la sécurité à assurer à l'élève, vis-à-vis des familles qui connaissent les emplois du temps ;

    • par l'incidence de toute absence sur la validité et !a continuité du travail scolaire.
    On ne saurait apprécier des résultats trimestriels et annuels sans tenir compte de l'assiduité et de la présence aux cours. Cela implique que le professeur ait aussi, indépendamment du ******** fourni par l'administration, son propre registre de recensement des absences.
    Quelles que soient les modalités du contrôle des absences adoptées au sein d'un établissement, la constatation écrite de l'absence reste obligatoire à chaque séquence de travail.

    Grâce au recours à ces ********s, suite à des cas d'accidents de trajet, de délinquance, d'agression dont des élèves ont été victimes ou auteurs, la personne publique et les personnels ont pu être dégagés de toute responsabilité.
    3.3. La carnet de correspondance (ou de liaison avec la famille)
    Ce ******** est tenu par l'élève. Il est un moyen de liaison permanente entre l'établissement et la famille, la famille et l'établissement. Il apporte des informations diverses sur le fonctionnement du lycée, tant sur les plans pédagogique, administratif que professionnel.
    L'élève doit obligatoirement être en possession de ce carnet ; il doit le tenir avec exactitude et avec soin.

    GERER L'INFORMATION
    4.1 Le classeur de l’élève (cahiers)
    En fonction du type de classe et de l'âge des élèves, les exigences du professeur ne seront pas les mêmes.

    Quelques conseils
    • Définir en début d'année les règles d'organisation des cahiers :


    - faire apparaître le référentiel de la formation ; - dissocier les matières enseignées ; - diviser le classeur (le cahier) en différents chapitres (parties); Par exemple : • Partie cours, • Partie application, • Partie évaluation, ou encore - référentiel - grille d'évaluation - partie savoir-faire, - Partie savoirs

    •Imposer rigueur et soin en ce qui concerne la présentation et l'orthographe.
    •Contrôler épisodiquement la tenue des cahiers.

    •Réfléchir préalablement au cours à la structuration des informations que les élèves devront noter (plan, paragraphes, définitions, ...).

    • Adopter des règles de présentation de manière à mettre en évidence les points clés du cours et de façon à faciliter l’utilisation ultérieure des ********s.
    4.2 le cahier de roulement
    C'est un classeur dans lequel sont regroupés et classés l'ensemble des ********s remis aux élèves. Il est complété au fur et à mesure que se déroule la formation. Il constitue un double et un modèle du classeur des élèves.
    Il peut être consulté par les élèves qui doivent mettre à jour leur dossier (unités). Il est la mémoire de la classe dans une discipline donnée.

    4.3 photocopies
    Ce sont des ********s qui permettent de gagner du temps durant la séquence. Ils peuvent être conçus de telle sorte que les élèves aient à les compléter.
    Constituant des modèles, Ils doivent être irréprochables d'un point de vue technique (rigueur professionnelle, respect des normes. lisibilité....).

    Quelques conseils
    • Lorsque les élèves manipulent de nombreux ********s. Il est souhaitable d'adopter un mode de repérage (sigles, codes, pagination, ...) et de leur faire rassembler ces ********s dans des pochettes plastique.
    •Il est inutile de photocopier des ********s présents dans des ouvrages que les élèves possèdent.
    • 11 est préférable de faire chercher l'information dans un ******** technique ou professionnel que de la livrer hors de son con****e (quand cela est possible).

    • Rien ne remplace un bon ouvrage scolaire (quand il existe).
    4.4. les manuels.
    Consultez les collègues de la spécialité pour connaître les ouvrages utilisés dans la discipline.
    De même, renseignez-vous en ce qui concerne les procédures d'achat des ouvrages, en fonction des classes: achat par l'établissement ? achat par l'élève? commande groupée ? coopérative scolaire?



    Il est rappelé que la loi du 11 mars 1957 interdit en toute rigueur les photocopies de tout ou partie d'ouvrages, sans autorisation préalable des éditeurs. Cette loi a pour but de protéger la propriété littéraire et intellectuelle des auteurs, De plus, il est clair que des photocopies en nombre excessif limitent les espoirs de vente des ouvrages concernés et que, pour cette raison, de nombreux manuscrits de qualité ne seront jamais publiés.

    UTILISER LE TABLEAU ET LE RETROPROJECTEUR


    L’ordinateur, la vidéo, le rétroprojecteur et le tableau sont les outils de communication du professeur. Nous n’aborderons, ici, que les deux supports les plus exploités : le tableau et le rétro projecteur. Ce sont deux outils complémentaires.

    Tableau


    Rétroprojecteur


    *Support de l'écrit ou de schémas très simples qui ne prennent pas trop de temps en réalisation.
    *Support de représentations statiques.
    *Une fonction d'information :
    - objectifs de la séquence,
    - étapes.
    *Une fonction d'interaction professeur / élève :
    - exploitation des réponses élèves.
    - essais, exercices, - brouillon.
    *Une fonction mémorisation :
    - messages permanents,
    - synthèses, résumés, - mots clés, formules, règles

    *Support d'images complexes :
    - plans, schémas, photos,
    - tableaux, diagrammes,
    *Support attractif :
    - simulation de mouvement, maquette,
    - Jeu d'images (superposition, glissement,...) *Exploitation rapide et interactive ; - images éphémères, - présentation, commentaire, animation. *Support d'analyse : - fonctionnelle, - structurelle. - temporelle. *Préparation en amont.
    5.1 structurer le tableau
    Afin d'exploiter au mieux le tableau, Il peut être utile de diviser l'espace en trois secteurs.




    Un espace réservé à l'information relative au déroulement de la séquence : • objectifs. • étapes. Cet espace n'est pas effacé durant la séquence. Les élèves savent ainsi, à tout moment, où ils en sont dans le déroulement de la séquence et ce qui leur reste à faire.

    Un espace réservé aux notions fondamentales abordées durant le cours : • principes, • formules, • vocabulaire, • procédures. L’information reste affichée tant que possible. La stabilité de l’information permet la mémorisation.
    Un espace brouillon :
    • démonstrations rapides, • réponses des élèves. Cet espace est régulièrement effacé en fonction des besoins. C’est un espace de travail et d’interaction avec la classe.

    In. Du référentiel à l'évaluation. Bernard PORCHER. Editions Foucher.Paris 2000

    Si on peut se permettre quelques conseils:

    Charte de l'enseignant A EVITER
    A PREFERER

    1.Mettre un zéro pour motif disciplinaire
    Mettre en application les sanctions figurant sur le carnet de correspondance.
    2.Prendre de front un élève ou un groupe.
    Prendre du recul. Etablir avec l'élève ou le groupe un contrat avec des limites précises.
    3.Annoncer la sanction sous le coup de la colère.
    Suspendre la décision et prendre le temps de réfléchir (ne pas dépasser 1/2 journée).
    4.Promettre quelque chose qui ne peut être tenu.
    Rester réaliste. Mesurer les propos.
    5.Donner une punition collective.
    Trouver la sanction individuelle adaptée à la faute.
    6.La punition qui punit autant le professeur que l'élève.
    Le réalisme dans la détermination de l'application de la sanction.
    7.Toujours tout voir et tout entendre.
    Savoir parfois fermer les yeux et les oreilles.
    8.Les propos injurieux ou blessants( langage familier, ironie) envers les élèves.
    Un langage ferme, mesuré, courtois.
    9.L'utilisation abusive d'éléments concernant la vie privée de l'élève ou de la famille.
    Le tact et la discrétion.
    10.L'intervention dans des domaines hors de la compétence d'un enseignant.
    Le respect absolu du "territoire de l'autre", quel qu'il soit. Le recours aux personnes qualifiées.

    11.Face aux élèves, une attitude critique ou revendicatrice par rapport: - à l'établissement et à son projet, - aux autres professeurs. Mettre en pratique l'obligation de réserve inhérente au métier d'enseignant. Adresser ses remarques ou ses critiques directement aux personnes concernées.



    CHARTE DE VIE
    DROITS ET DEVOIRS RECIPROQUES

    ELEVES


    LES DROITS
    LES DEVOIRS
    Mode d'emploi:

    1. Faire remplir une grille vierge à chaque élève de la classe.
    2. Faire une synthèse et engager le débat.
    3. Rédiger la charte définitive.

    - recevoir une éducation - bénéficier de condition de travail - être évalué justement - avoir des résultats - pouvoir s'exprimer - être écouté être respecté -... - accepter les différences -accepter l'erreur de l'autre - respecter les membres du groupe respecter le travail des autres - faire son travail - écouter les autres -... ENSEIGNANTS

    - se former - bénéficier de bonnes conditions de travail -se tromper - faire des choix - avoir des résultats - exiger un travail de ses élèves - s'épanouir - être respecté -... - motiver les élèves - faire progresser chacun - respecter les élèves se mettre en question - être juste - proposer des activités adaptées aux élèves -...​
     
    آخر تعديل بواسطة المشرف: ‏30 يناير 2016